Bruno de Stabenrath challenge Biarritz avec un fauteuil ErgoConcept

Photo extraite de l’émission « Faut Pas Pousser – © 99% / RMC Story

Nous avons récemment contacté l’auteur et acteur Bruno de Stabenrath, qui a fait l’acquisition du fauteuil électrique pliable Ergo 09L pour connaître son retour d’expérience. L’homme fait notamment partie des animateurs phares de l’émission Faut Pas Pousser* dont l’objectif est de montrer, avec humour, les difficultés du quotidien lorsqu’on est porteur de handicap (faire du camping ou aller à une expo en fauteuil roulant par exemple). Il nous a expliqué avoir justement testé son fauteuil Ergo 09L dans le cadre d’un tournage de l’émission à Biarritz où il a dû relever plusieurs défis, apparemment faciles, avec sa fidèle complice, Nadège Beausson-Diagne. Une excellente occasion pour nous, de mieux découvrir un homme qui construit sa vie en dépassant le handicap.

 

 

Lumière sur un homme qui aime se défier…

Photo extraite de l’émission “Hondelatte Raconte”

Quand on écoute l’émission “Hondelatte raconte” consacrée à Bruno de Stabenrath, on comprend que relever des challenges qui paraissent impossibles, c’est le crédo de Bruno depuis toujours. Si en 1996, sa vie bascule à l’âge de 35 ans lorsqu’il est victime d’un accident de voiture dont il se sort  avec une tétraplégie incomplète (après des mois de rééducation), il explique “qu’on ne change pas tant que ça en ayant un handicap, et les gens tristes le sont déjà avant d’avoir un accident”. Depuis toujours, il aime se défier et n’a pas peur de surprendre. Attiré par la lumière, il a exercé plusieurs métiers artistiques, côtoyé de grands réalisateurs, monté un groupe de rock et séduit passionnément tout autour de lui. Résolument positif, après son accident, il a choisi de ne pas s’attarder sur “l’inventaire inachevé des choses qu’il ne pourra plus faire”, et préfère mettre l’accent sur son sens inné de la survie, et la possibilité de vivre ses mille passions différemment.

Cécile Chabut, Bruno de Stabenrath, Martin Vernay

En écrivant d’abord, le livre Cavalcade qui romance “sa vie d’avant” et le passage difficile vers un nouveau corps, le dépassement du traumatisme… Puis en continuant à faire de la musique “l’expression profonde de son âme”, et enfin en devenant également chroniqueur et animateur de plusieurs émissions télévisées**. Ayant vécu plus longtemps debout qu’en fauteuil roulant, il parvient à relativiser et affirme que, malgré tout, il est né du “sunny side of the street” (bon côté de la rue). Dans sa quête d’autonomie, il cherche du matériel de pointe pour retrouver toujours plus d’indépendance lors de ses déplacements. Sur ce sujet, il fait confiance à son amie Cécile Chabut, spécialiste du matériel médical à Paris et partenaire d’ErgoConcept, qui lui a conseillé de tester le fauteuil électrique Ergo 09 L. “Je sais que Cécile se tient au courant de toutes les nouveautés, et ce qui m’a immédiatement plu dans ce fauteuil, c’est le fait qu’il soit pliable, que je puisse le mettre dans ma bagnole facilement et sortir voir des copains à Paris ou ailleurs, …gagner en indépendance” explique-t-il.

Une journée à Biarritz en Ergo 09 L

Dans cet épisode de “Faut Pas Pousser”, le premier défi aura sûrement été le plus piégeux: Accéder au magnifique Rocher de la Vierge. Pour bénéficier d’une vue imprenable sur la côte Basque (et certains sommets des Pyrénées), Bruno et Nadège sont passés par le littoral, soit des chemins vallonnés caractéristiques de la Ville, des descentes abruptes et des trottoirs étroits. Et si Bruno se dit ravi de “gagner en autonomie avec son nouveau fauteuil électrique français qui lui change la vie”, il va quand même avoir quelques frayeurs en route.

Photo extraite de l’émission « Faut Pas Pousser – © 99% / RMC Story

C’est en prenant de la vitesse qu’il vient à bout des pentes les plus rudes, et à franchir des trottoirs alambiqués…pas forcément du premier coup. En contournant certains chemins inaccessibles aussi, avec l’aide d’un autochtone, la petite équipée a finalement pu atteindre le Rocher de la Vierge, fameux emblème de la Ville. Un vrai challenge donc, mais idéal pour Bruno qui garde un esprit combatif: “je veux aller où je veux quand je veux, et je recherche surtout le côté tout-terrain dans les solutions de mobilité”…

Photo extraite de l’émission « Faut Pas Pousser – © 99% / RMC Story

Après cette première réussite, et avec 25 kilomètres d’autonomie en fauteuil, Bruno et Nadège enchaînent sur les deux défis suivants. Accompagné d’une élue locale, Bruno va devoir prendre une des navettes gratuites mises en place par la Ville, munies de rampes d’accès… pas du premier coup non plus ! La première ayant une rampe bloquée, ils vont devoir attendre la seconde. L’occasion pour Bruno d’interroger une élue plutôt investie sur les projets d’accessibilité de la Ville. Puis c’est le moment pour lui de finaliser le test avec une épreuve “solo”: découvrir trois spécialités locales dans les Halles de Biarritz. Du piment d’espelette AOC, du jambon de Bayonne et du fromage local de brebis permettront de finir la journée en beauté… d’autant que toutes les échoppes des Halles avaient des tablettes (pour goûter ou payer) facilement accessibles pour Bruno.

En conclusion, ce double-challenge Biarritz/Ergo 09 L s’est bien déroulé, malgré des passages houleux dans la Ville, le duo a facilement su dépasser les obstacles. Prochain défi à suivre avec Bruno en Ergo 09L: couvrir les Invictus Game de Sydney en 2018. Une compétition multi sports, crée par le prince Harry de Galles, pour soldats et vétérans de guerre blessés ou handicapés.

 

*Diffusée sur la chaîne Numéro 23 devenue RMC Story

** Passionné par les vies extrêmes, les immenses talents disparus trop tôt (John Lennon, James Dean…), Bruno a récemment sorti le livre “Un ticket pour l’éternité” où il met en parallèle l’intensité de certaines existences et la brutalité de leur disparition.