Martin Petit, quand l’épreuve permet de se révéler à soi-même !

Cette semaine nous vous présentons le portrait de notre influenceur-ambassadeur Martin Petit, plutôt connu sous le nom d’El Marticino sur Instagram. Devenu tétraplégique incomplet après un accident de plongeon, il y a 5 ans, il se sert de son audience pour parler ouvertement du handicap, de son quotidien, son parcours dans le but de sensibiliser le plus grand nombre.

Il défend également l’inclusion des personnes en situation de handicap, car “il y a encore beaucoup de boulot”, dit-il. Voici son portrait ici.

Présente-toi un peu ! Parle-nous de ce que tu fais sur les réseaux ? De ton histoire ?

J’ai 28 ans, je suis bordelais et je suis créateur de contenu sur Instagram et Youtube. J’adore écrire, mes posts sont souvent agrémentés de citations, de pensées, ou d’explications sur le handicap/la motivation et je suis content que ma communauté se reconnaisse dans ce que je partage.  Les réseaux sociaux ont été comme une thérapie pour moi et le fait que mes contenus fassent écho à des personnes en situation de handicap ou encore des aidants, donne du sens à ce que je fais et ça me fait du bien. C’était justement le plus difficile, de pouvoir donner du sens à ce qui m’est arrivé ! Et moi c’est le fait de partager tout ce qu’il est possible de faire avec un fauteuil qui me permet de me sentir utile, car beaucoup de personnes sont persuadées qu’avec un handicap leur vie est finie.  

Comment as-tu découvert Ergoconcept ?

J’ai découvert Ergoconcept grâce aux réseaux sociaux, et Axel Alletru, que je connais bien, m’a mis en relation avec eux. Je trouve le fauteuil électrique Whill C très innovant autant au niveau design que pour sa technologie.

Quel était ton fauteuil ou ta solution de mobilité auparavant ? Ou si tu en utilises plusieurs : dans quel cas tu choisis l’électrique et dans quel cas le manuel ?

J’alterne entre le manuel et l’électrique, tout dépend de l’activité que j’ai à faire, de la météo, de ma fatigue.

Par exemple, lorsque je dois faire des courses, je prends sans hésiter le Whill, cela me permet de porter beaucoup plus de choses et de ne pas être obligé d’avancer avec mes bras alors que je suis chargé. C’est un gain de temps et d’énergie ! Même chose lorsque j’ai des douleurs/tendinites aux épaules, le Whill me permet vraiment de me préserver pour que je puisse être en forme plus rapidement.  Le reste du temps j’utilise mon fauteuil manuel.

C’est vraiment bien de pouvoir allier deux types de locomotion.

Parles-nous de ton ou de tes prochains projets

Me dépasser dans mon sport, la natation , que j’ai commencé depuis peu !  Ensuite je veux proposer beaucoup plus de contenu sur ma chaîne Youtube que j’avais un peu laissé tomber dernièrement. Objectif : 1 vidéo par semaine et promis je m’y tiens ! 😉

Une anecdote à nous partager ? 

Je reçois parfois des messages de personnes qui me remercient car grâce à ce que je partage ils arrivent à se projeter dans leur vie après rééducation. C’est dans ce sens là que ce que je fais à du sens. Il y a 4-5 ans, j’étais dans la même situation qu’eux, et la seule chose dont j’avais besoin était de me projeter et de savoir que j’allais pouvoir faire des choses, même avec une tétraplégie. 

Est-ce que tu as un conseil à donner à tous ceux qui sont dans ta situation ?

Même avec un handicap notre vie ne s’arrête pas là, il est possible de faire de grandes choses et voire parfois plus que ce que l’on pense. Il y aura certes beaucoup d’obstacles et d’épreuves, mais peut-être qu’elles vous révèleront, que vous saurez les dépasser et vous serez encore plus fier de ce que vous aurez accompli.